Menu
Rencontre
Danielle Bousquet

En quête d'égalité

Photo : Thierry Jeandot

Il y a quelques jours, le 3 mars, je recevais au Conseil général trois femmes et trois hommes, à qui nous avons souhaité rendre hommage en leur remettant la toute première médaille départementale. Ce nouvel ordre met en exergue l'engagement de nos concitoyens, dans tous les domaines de la vie et dans le cadre de nos compétences. Ce numéro de 2.2 se fait l'écho de cette première promotion.

Ces femmes, ces hommes se sont engagés sans compter au service de leur entreprise, de leur association, du service public, de leurs concitoyens. J'ai coutume de dire, même si cela fait parfois sourire, que notre département est le plus beau de France. La qualité de nos paysages, le dynamisme de notre économie, la richesse de notre patrimoine y contribuent largement. Mais il y a surtout ces Costarmoricaines et les Costarmoricains qui y vivent, y travaillent, s'engagent. Nicole François, Elie Geffray, Arlette Le Houerff, Bernard Le Patezour, Monique Richard, Michel Sohier en sont une belle illustration.

Ces femmes et ces hommes sont désormais des ambassadrices et des ambassadeurs du département. Six témoignages vivants de son humanisme.

Claudy Lebreton, président du Conseil général des Côtes d'Armor

Economie

Photo : Thierry Jeandot

22 295 tonnes. C’est la quantité de produits de la mer débarqués dans les criées costarmoricaines d’Erquy et de Saint-Quay-Portrieux en 2013, soit une valeur totale de 56,5 M€. Si ce chiffre est en recul de 3 % par rapport à 2012, la baisse est à relativiser, dans la mesure où 2012, avec une augmentation en valeur de 17 % par rapport à 2011, constituait une excellente année. A noter, le doublement de la valeur des ventes de palourdes roses en 2013. Un produit principalement destiné au marché espagnol qui retrouve une meilleure dynamique.

Département

Photo : Thierry Jeandot

Lundi 3 mars, Claudy Lebreton, Président du Conseil général des Côtes d'Armor, a remis la Médaille départementale à six Costarmoricains. Cette première promotion a mis à l'honneur trois femmes et trois hommes qui portent haut les couleurs des Côtes d'Armor par leur activité, leur engagement, leur réussite ou leur notoriété : Arlette Le Houerff, ancienne chef d'entreprise et présidente de la Plate-forme d'initiative locale (PFIL) de Guingamp ; Elie Geffray, maire d'Eréac et prêtre, qui s'est prononcé en faveur du mariage pour tous ; Nicole François, qui a impulsé la création des services d'aide à domicile dans le département ; Michel Sohier, cheville ouvrière du musée de l'école de Bothoa, à Saint-Nicolas-du-Pélem ; Monique Richard, première femme pompier volontaire à occuper un poste de commandement dans les Côtes d'Armor ; Bernard Le Patézour, directeur de la Maison départementale des personnes handicapées.

Rendez-vous

Le deuxième café-géo a lieu le 4 avril à La Passerelle à Saint-Brieuc, de 18 h à 19 h 30.
La jeune association briochine qui a initié ces rencontres bouscule les idées reçues sur la discipline, en favorisant le débat avec le public. Emmanuel Véron, doctorant en géographie et spécialiste de la Chine, nous parlera du tourisme rural prisé des citadins. Une manière d'entrer de plain-pied dans la vie des Chinois.
L'entrée est libre.

cafegeo.saint-brieuc

cafe-geo.net

Rendez-vous

Comme tous les premiers lundis du mois, le Centre psychothérapeutique enfants et adolescents de Loudéac organise une rencontre café-parents. La prochaine a lieu le 3 avril à partir de 20 h.
Ce lieu de parole a pour objectif de permettre à chacun de venir s'informer, d'échanger, de trouver du soutien, des conseils dans un cadre convivial et en toute simplicité.

Ouvert à tous sans rendez-vous.

11 rue de la Chesnaie, Loudéac

Formation

Photo : Thierry Jeandot

La Direction départementale de la cohésion sociale des Côtes d’Armor (DDCS 22) assure une mission de formation initiale et continue aux métiers du sport et de l’animation. Des réunions d’information sur les diplômes proposés dans ces domaines sont régulièrement organisées. La prochaine se tiendra le mercredi 19 mars.
Inscription nécessaire au 02 96 62 83 46 ou 02 96 62 83 72. 

Sport


En lien avec la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), le Département vient de mettre en place un service destiné à encourager la pratique des loisirs sportifs, quel que soit le handicap. Un accompagnement qui permet de trouver une activité et une structure adaptée. Alban Padellec y a trouvé son bonheur. A découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Voir la vidéo

Santé


La ville de Saint Brieuc en partenariat avec le Centre Hospitalier Yves le Foll, le Centre Hospitalier Privé, la Mutualité Française 22, la CPAM et l'Office des Retraités Briochins, organise  les "Soirées de la santé".
Ces conférences/débats ont pour objectifs d'informer et de sensibiliser sur des  sujets de santé publique reconnus comme prioritaires par les Briochins eux-mêmes ou par le programme régional de santé publique. Prochain rendez-vous ce jeudi 20 mars, la soirée aura pour thème : "le stress, du signal d'alarme à l'épuisement".

Rendez-vous

Un groupe d'étudiants en communication à l'IUT de Lannion a mis en place une initiative originale. Son but ? Encourager le vote des jeunes, âgés de 18 à 24 ans, à l'occasion des élections municipales des 23 et 30 mars prochains. "Nous cherchons à leur montrer l'importance de leur voix pour la démocratie et les conséquences de l'abstentionnisme". Chacune de leurs actions est signée du slogan "Sans voix, le démocratie est muette". Ce Mouvement pour le vote jeune (MVJ) est présent les réseaux sociaux.

Voir l'une de leurs vidéos

Les suivre sur :

Facebook

Twitter

Initiatives

Un groupe d'étudiants en communication à l'IUT de Lannion a mis en place une initiative originale. Son but ? Encourager le vote des jeunes, âgés de 18 à 24 ans, à l'occasion des élections municipales des 23 et 30 mars prochains. "Nous cherchons à leur montrer l'importance de leur voix pour la démocratie et les conséquences de l'abstentionnisme". Chacune de leurs actions est signée du slogan "Sans voix, le démocratie est muette". Ce Mouvement pour le vote jeune (MVJ) est présent les réseaux sociaux.

Voir l'une de leurs vidéos

Les suivre sur :

Facebook

Twitter

Rendez-vous


Dans le cadre de la semaine du développement durable, participez aux balades citoyennes :

  • Pédalez et dégustez !
    Trébeurden - Balade de 11 km à vélo électrique le dimanche 6 avril de 13 h 30 à 17 h 30
  • La vallée des transitions
    Saint-Brieuc - Balade de 4 km à pied le dimanche 6 avril de 14 h à 17 h 30
  • Au fil de l'eau
    Belle-Isle-en-terre - Balade de 4 km à pied sous forme de chasse aux trésors familiale le dimanche 6 avril de 14 h à 17 h
  • Raconte-moi (autrement) Mellionnec
    Balade contée de 3 km en nocturne le samedi 5 avril de 18 h à 20 h 30
  • De l'échange au partage
    Dinan, balade de 3 km à pied le dimanche 6 avril de 14 h à 17 h

Informations et inscriptions avant le 4 avril au 0 810 810 222

Voir le programme complet (PDF)

Intempéries

Photo : Thierry Jeandot

C’était une anomalie. Elle va être réparée. Les Côtes d’Armor, seul département breton absent de Vigicrues, va intégrer ce système de surveillance des cours d’eau à l’automne 2015, grâce à un nouveau modèle de pluviométrie mis au point par Météo France. L’absence des Côtes d’Armor de Vigicrues s'expliquait par la nature des cours d’eau du département, très nombreux et trop petits, ce qui rendait le dispositif de surveillance trop coûteux.

vigicrues.gouv.fr

Rendez-vous

Photo : Thierry Jeandot

Débat citoyen à Bégard le 21 mars
Suite aux débats sur la jeunesse initiés par le Département l’année dernière, quatre étudiantes de Bac pro Services à la personne au lycée du Restmeur à Guingamp ont voulu prolonger l’initiative en organisant un débat citoyen, vendredi 21 mars, à partir de 19 h, à la MJC de Bégard, sur le thème des addictions chez les jeunes. Ce débat d’1 h 30 verra l’intervention de deux infirmières en addictologie à l’hôpital Bon Sauveur de Bégard. Elle sera suivie d’un buffet froid. Entrée libre.

En quête d'égalité

Un an après son installation en tant que présidente du Haut conseil pour l'égalité femme homme, Danielle Bousquet fait le point sur l'avancée des travaux.

Vous êtes présidente du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes depuis 2013. Où en sont vos travaux ?

Les premières commissions du  Haut Conseil se sont réunies en avril 2013 sur trois saisines : les obstacles à l'IVG (interruption volontaire de grossesse) en France, les stéréotypes de sexe et enfin le croisement des inégalités entre les femmes et les hommes et entre les territoires. Dans les territoires concernés par la politique de la ville et les territoires ruraux isolés, les inégalités sont plus fortes. Un thème important au moment où sont finalisés les contrats de territoires et les contrats de ville avec l'Etat.
Nous avons aussi rendu un avis sur la proposition de loi sur la prostitution, actuellement en première lecture au Sénat et un autre sur le projet de loi pour l'égalité entre les femmes et les hommes, en deuxième lecture au Sénat.

"La santé des femmes est en jeu"

Que ressort-il du rapport sur l'IVG rendu en novembre 2013 ?

La majorité des femmes ayant recours à une IVG sont sous contraception, et une femme sur trois en subit une, une fois dans sa vie. Parmi les obstacles matériels, la fermeture de 110 hôpitaux en 10 ans, donc des centres IVG. Parmi les freins moraux, les conditions d'accès. Il faut aider les femmes à déculpabiliser et arrêter de porter un jugement sur leur choix. Et nous avons préconisé de modifier le code de la santé publique en supprimant la notion de "détresse". Toute femme qui veut interrompre une grossesse doit pouvoir le faire sans se justifier et dans de bonnes conditions.
En France, nous assistons à des remises en cause de ce droit de la part de mouvements réactionnaires et en Espagne, le gouvernement veut faire voter une loi qui limiterait drastiquement l’accès à l'IVG ; une partie de la classe politique y est opposée. La santé des femmes est en jeu. Toutes ces initiatives participent de la contestation des droits des femmes.

Parlez-nous des stéréotypes ?

La commission qui y travaille met en cause les financements publics, qui alimentent des activités ou structures renforçant les stéréotypes de sexe. Exemple : les communes consacrant une grande partie de leur budget aux sports pratiqués quasi-exclusivement par des hommes, comme le football. Dans les médias également, il faut veiller à ne pas financer des programmes qui enferment les femmes et les hommes dans des rôles stéréotypés. Nous avons demandé plus de vigilance au CSA. Nous l'avons aussi alerté sur le manque de femmes expertes dans les émissions : seulement 18 % aujourd'hui.

Et sur la prostitution ?

La proposition de loi prend en compte les trois composantes que sont les mafias, les clients (à 99 % des hommes) et les prostitués. La loi propose un parcours de sortie facilitant l'accès aux droits et à la formation à celles et ceux qui le souhaitent. Il faut lever les obstacles à une véritable égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines. Acheter un rapport sexuel est un délit et donc passible d'une amende.  
Enfin, la commission "enjeux européen et international" réfléchit à la manière de prendre en compte la pauvreté dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), définis au sein de l'ONU pour 2015-2020. Lutter contre la pauvreté est une condition du développement. Veillons là aussi à l'égalité de genre.

Propos recueillis par Joëlle Robin

 

 

Photo : Thierry Jeandot

Danielle Bousquet en quelques dates

Danielle Bousquet est nommée présidente du HCEfh par arrêté du Premier ministre en janvier 2013

Ancienne députée des Côtes-d'Armor (1997-2012), elle a également été vice-présidente de l'Assemblée nationale (2009-2010) et vice-présidente de la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité de l'Assemblée nationale (2002-2012).

Danielle Bousquet a en particulier travaillé sur le sujet de la prostitution (présidente de la mission d'information de l'Assemblée nationale, 2011), des violences de genre (co-auteur de la loi contre les violences faites aux femmes, 2010) ou encore de l'IVG et de la contraception (rapporteur de la loi sur l'IVG, 2001, et de la loi sur la pilule du lendemain, 2000).

Photo Thierry Jeandot


Photos : Thierry Jeandot

Pluviométrie record depuis 1950

La pluviométrie de cet hiver est exceptionnelle, comme le montrent les derniers chiffrages de Météo France qui évoque, pour ces trois derniers mois, un record en Bretagne depuis 1950. Les services du Département en charge de la gestion des barrages confirment l'intensité des événements et soulignent une mobilisation très soutenue depuis la mi-décembre.

Source : Préfecture des Côtes d'Armor

Barrages départementaux

Comment se gèrent les crues ?

Alimenter le département en eau potable, tel est l'objectif des trois barrages gérés par le Conseil général des Côtes d'Armor : la Ville Hatte sur l'Arguenon, Saint-Barthélémy sur le Gouët et Kerne Uhel sur le Blavet. Les deux premiers peuvent également jouer un rôle lors des crues hivernales. Illustration.

Ce 7 février, cela fait plusieurs jours que la pluie ne cesse de tomber sur le département. Les services du Conseil général ont les yeux rivés sur le barrage de l'Arguenon, à Pleven, et sur celui du Gouët, à Ploufragan. Construits tous les deux dans les années 1970, leur vocation première(avec le barrage de Kerne Uhel) est de produire la moitié de l'eau potable consommée dans le département. En période hivernale, ils peuvent également avoir un rôle dans la gestion des crues. Les barragistes du Conseil général maintiennent volontairement un creux pour encaisser les éventuelles crues et préserver ainsi les communes situées en aval.

« Ne pas dépasser la capacité maximale du barrage »

Mais ce vendredi 7 février, les cotes d'alerte sont atteintes. « Au barrage du Gouët, le débit de pointe entrant était de 48 m3/seconde pour un débit sortant de 22 m3/s, relate Rémi Rouxel, le technicien d'astreinte ce matin-là. Nous n'avions plus que quatre heures de stockage et de fortes précipitations étaient annoncées dans la soirée. Nous n'avions pas d'autre choix que d'ouvrir les vannes à 30 m3/s ». Au préalable, la préfecture s'était chargée d'informer les maires des communes exposées aux inondations : Saint-Brieuc et Plérin. « 20 habitations ont été touchées par une montée des eaux, à Plérin, notamment en amont du pont de Gouet, poursuit Rémi Rouxel. Ce qu'il faut bien comprendre c'est que nous ne pouvons pas prendre le risque de dépasser la capacité maximale de stockage de ce barrage en respect des prescriptions de sécurité de l'ouvrage fixées par arrêté préfectoral, au risque de le mettre en péril ».

Limiter les effets de la grande marée

Du côté du barrage de l'Arguenon, la situation était également très critique. « Le vendredi matin, nous avions déjà atteint la cote maximale, nous n'avions plus de capacité de stockage. L'eau entrait dans le barrage à un débit de 60 m3/s. La commune de Jugon-les-Lacs (située en amont du barrage) avait déjà les pieds dans l'eau depuis 5 h du matin ».

Les services du Conseil général, en lien avec la mairie de Plancoët, ont pris la décision d'ouvrir les vannes progressivement dans la matinée du vendredi pour atteindre 60 m3/s le midi. « Là encore, nous n'avions pas d'autre choix. Le barrage avait déjà permis de limiter les effets des grandes marées le week-end précédent. Il avait atteint sa capacité maximale ». Dès le jeudi soir, la commune de Plancoët avait anticipé en construisant de petits murs de brique pour protéger les habitations et les commerces. Malgré tout, près de 100 foyers ont été touchés par la montée trop rapide des eaux.

Le premier week-end de mars, d'importants coefficients de marée ont été enregistrés. Une fois de plus le barrage de la Ville Hatte a permis de réguler le débit de la rivière en aval pour protéger Plancoët.

Nolwenn Tirel




Vue d'ici
Vidéo

Le Temple de mars

Le Temple de Mars se situe aux abords de Corseul. L'édifice témoigne d'une époque gallo-romaine durant laquelle la commune était la capitale des Coriosolites. Construit à partir de 90 après J.C, ce lieu est aujourd'hui mis en valeur par le Centre d'interprétation Coriosolis.

Rencontre

Photo : John Londono


Nous avons proposé à Emmanuel Da Silva de se prêter au petit jeu du portrait chinois pour Côtes d'Armor magazine. Retrouvez ici son portrait illustré des références dont il nous parle.

Si vous étiez une chanson ?

L'Anamour de Serge Gainsbourg 

Voir la chanson en vidéo

Si vous étiez un livre ?

Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline 

Ecouter les premières pages du livre lues par Michel Simon

Si vous étiez un film ?

La comédie de Dieu de João Cesar Monteiro

Voir un extrait de la bande annonce

 

Emmanuel Da Silva a récemment signé Villa Rossa, son cinquième album studio.

Voir le clip Le coureur de fond

Musique

L'association Jazz'angle convie les "audiophiles" à une soirée d'écoute de vinyles de jazz (forcément) sur un système de sonorisation de pointe : les enceintes Leedh E2. Cette séance ouverte à tous aura lieu le 27 mars à 20 h 30 au sein de la Villa Carmélie (conservatoire) à Saint-Brieuc. Cette session sera consacrée à la "période modern jazz et post modern, des années 1954 à 1983". A bon entendeur...

Spectacle


Ce film original décrit la finalité de l'association Culture Zatous, anciennement Cultures du Cœur 22 : comment rendre accessible la culture pour tous et lever l'ensemble des freins qui empêchent certains publics de se tourner vers les propositions artistiques.

Voir la vidéo

Spectacle

Les 12 et 13 février, le jeu des 1000 euros s'est arrêté à Loudéac et Plésidy. L'occasion pour cotesdarmor.fr de rencontrer Nicolas Stoufflet, l'animateur de ce jeu mythique, et de lui poser quelques questions.

Voir la vidéo

Spectacle

Photo : Milena Buckel


Le festival 360 degrés est organisé par La Passerelle de Saint-Brieuc (25 au 28 mars). L'ensemble des espaces de la salle (même l'extérieur), est mobilisé pour accueillir une programmation internationale d'une dizaine de propositions, principalement des performances chorégraphiées avec ou sans multimédia (captation vidéo, musique, sons...). La particularité du festival tient dans l'originalité et l'inventivité de chacun des spectacles dont on verra un aperçu en regardant la bande-annonce :

Voir le teaser

Musique

Financement participatif
Louis Jean

Le Briochin Jean-Louis Gicquel est Louis Jean et travaille à la sortie de son deuxième album. Après "Préliminaires" il prépare en effet "French lovers", présenté comme "un concept de love song électro pop chanté en anglais". Il sollicite aujourd'hui les foules pour financer cette deuxième production. C'est possible jusque mi-avril.

Voir le projet Kisskissbankbank

Ecouter trois premiers titres de l'album

Lecture

De nombreuses photos de Jean Gouriou, né en 1880 à Canihuel et installé à Saint-Nicolas-du-Pélem, sont rassemblées dans cet album, dont l'association Connaissance et sauvegarde du patrimoine de Saint-Nicolas a sorti récemment un nouveau tirage, suite au succès de la première édition. Précieux témoignage sur l'histoire de ce pays de Haute-Cornouaille, le fonds Jean-Gouriou se trouve au Musée de Bretagne à Rennes. De nombreux clichés ont été collectés auprès des habitants du canton. L'ouvrage a vu le jour grâce au soutien des communes du centre Bretagne.

Lecture

Parmi les nombreux auteurs présents aux prochaines Escales de Binic (du 28 au 30 mars), plusieurs écrivains haïtiens seront présents dans le cadre des échanges initiés entre entre le Conseil général et la province haïtienne de la Grand'Anse.

Voir le site des Escales

Voir la page consacrée à Haïti sur cotesdarmor.fr

Spectacle

Jusqu'au 5 avril, le festival Zéro à la tolérance zéro fête sa dixième édition dans la région de Saint-Brieuc. En 2012, Thierry Jeandot avait photographié l'un des spectacles représentatifs de la manifestation initiée par l'association Unvsti. Présenté à Hillion en mars 2012, il mêlait des danseurs de niveau international et des pensionnaires d'un institut médico-éducatif.

Voir le site d'Unvsti

Exposition

Le projet d'installations en art plastique en projet pour cet été autour d'Hillion fait l'objet d'un appel à contribution sur le site de financement participatif Ulule.com. Les organisateurs se sont mis pour objectif de réunir 2800 euros, sans lesquels il leur sera difficile de boucler le budget de l'événement. Flâneries en art modeste se propose d'inviter six artistes plasticiens pour des installations de land art.

Voir la page du projet Ulule

Voir une vidéo de présentation

Exposition

Jusqu'au 19 avril, les visiteurs de l'Espace Séraphine Louis à Clermont-de-l'Oise en Picardie vont profiter d'une exposition sur la Bretagne constituée grâce au fonds photographique de l'Imagerie à Lannion. Le travail d'une vingtaine d'auteurs y sera présenté, parmi lesquels Patrick Le Bescont, Claude Le Gall, Georges Dussaud.

Théâtre

Dernière minute. L'association Maldoror organise un match d'impro à l'espace An Dour Meur de Plestin-les-Grèves ce samedi 22 mars à 20h30. La Lilann (Ligue d'improvisation de Lannion) reçoit son homologue Morbihan la Gign (Guile d'improvisation guidéloise nomade). De 7 à 9 €. 

Spectacle

Le festival Objectif 373 durant lequel Itinéraires bis, l'association de développement culturel et artistique des Côtes d'Armor offre un condensé de ses activités, se déroule pendant un mois tout juste, du 1er au 30 avril. Parmi les nombreuses propositions (une trentaine, donnée dans une quarantaine de villes), voici un extrait de la pièce de théâtre d'objet Dans l'atelier, par la compagnie Tof théâtre (visible à Merdrignac, Saint-Thélo et Callac).

Voir l'extrait de la pièce

Tout le programme

Retrouvez le troisième numéro de 2.2 e-magazine dès le 15 avril

Comme pour un magazine papier, nous vous proposons de vous abonner à 2point2 e-magazine. Vous recevrez ainsi en avant-première chaque nouvelle parution du e-magazine et aurez accès à des jeux réservés aux abonnés : entrées pour des manifestations (Art Rock, Bobital, Fête des remparts, Foire expo, etc.), compétitions sportives (Ligue 1, basket, volley, etc.) et de nombreux lots (livres, disques, vêtements, clé usb).

S'abonner au 2.2 E-magazine